Labo décloisonné

 

 

Notre recherche-action « Les jeunes : acteurs et ressources du développement social urbain. Changer le paradigme : Passer de la réparation à la reconnaissance ! »

 

En 2014, le Secrétariat général aux affaires régionales a confié au Centre de resources de la politique de la ville (CRPV PACA), associé à l’Association régionale pour le développement local (ARDL PACA) et à l’Université du citoyen, une étude action visant à définir des préconisations pour renforcer la participation et le « pouvoir d’agir » des jeunes dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville à Marseille.

 

En 2015, l’étude intitulée « Les jeunes : acteurs et ressources du développement social urbain. Changer le paradigme : Passer de la réparation à la reconnaissance ! » a été présentée lors d’un séminaire régional qui a mobilisé plus de 150 personnes en février 2015. Elle a permis d’inspirer le Contrat de ville de la Communauté urbaine signé en juillet 2015.

 

C’est pour l’ARDL un tournant dans son approche et son activité. Au côté de missions de généraliste et d’assemblier autour des enjeux de la participation, nous avons souhaité orienter notre activité plus précisément sur les questions de jeunesses mobilisant autant les professionnels que les institutions et mettre les jeunes au cœur du processus. Cela est lié aussi à l’arrivée dans notre équipe de Pierre-Alain CARDONA, militant de l’éducation populaire depuis plus de 20 ans, fondateur d’une association d’éducation populaire aux médias et administrateur national durant 10 ans à la Fédération nationale Léo Lagrange.

 

Il est essentiel de considérer les personnes et dans le cas présent, les jeunes comme des ressources. Cette démarche s’inscrit dans un paradigme de la reconnaissance, très différent de celui de la réparation ou de la redistribution, dominants au sein des approches en direction de la jeunesse. S’engager dans la voie de la reconnaissance suppose également le développement de politiques participatives spécifiques qui laissent « place » aux jeunes, en les considérant comme des citoyens de plein droit et des personnes dotées de savoirs et de compétences. C’est aussi leur laisser une part, c’est-à-dire une capacité d’influence, de pouvoir sur le système dans lequel ils s’insèrent.

 

En 2016, l’ARDL PACA accompagné par l’Université du citoyen ont déposé deux actions dans le cadre de la programmation pour 2017 afin d’initier des préconisations de cette étude-action.

  • Des ateliers « Agir pour et avec les jeunes de 16 à 25 ans dans les quartiers populaires » en direction des acteurs professionnels et représentants des institutions en lien avec les jeunes.
  • Une étude pré-opérationnelle pour construire une stratégie d’intervention auprès des jeunes de 16 à 25 ans favorisant leur expression autour des enjeux des 6 projets de territoires.

 

Afin d’investir les jeunes eux-mêmes dans la démarche, l’ARDL s’est associée avec l’association MSE-Sud afin de lancer l’organisation expérimentale d’un Parlement libre des jeunes du 14 au 16 avril 2017.

 

En 2018, nous n'avons pu poursuivre.

 

 

Contact